Souvenir

Que me reste-t-il de l'Inde ?

Publié le 12 Oct 2014
Écrit par Sebaroudeur
Catégorie Inde

Que me reste-t-il de l'Inde ? 

Avant de partir là-bas, j'avais entendu toutes sortes d'histoires, assez négatives dans l'ensemble. J'en avais déduit que les amoureux du pays se gardaient pour eux leurs bonnes expériences, un peu comme un trésor inviolable. Ou tout simplement qu'ils n'arrivaient à trouver les mots justes pour retranscrire leur vécu. En réalité, c'est un peu des deux. C'est aussi tellement plus facile de critiquer et, c'est vrai, on peut disserter des heures sur tout ce qui ne va pas en Inde, la saleté, la promiscuité, le droit des femmes, etc … 

 

On m'avait dit aussi, «  tu vas voir, l'Inde, tu adores ou tu détestes ». Pas de nuance possible. Je m'imaginais alors quitter ce pays avec une opinion bien tranchée. La réalité est bien plus complexe, en effet, s'il n'y a pas de nuance possible dans les sentiments, je ne m'attendais pas à savourer et maudire d'une demi seconde à l'autre, ou même simultanément ! Il s'agit ici bien d'une opposition permanente amour/haine, faisant de ce pays un sujet curieux et passionnant, dont on a envie de saisir le secret (qui semble s'échapper à chaque fois qu'on pense en avoir trouvé la clef). Ce qui reste immuable en revanche, c'est la certitude d'être acteur ou spectateur d'un événement imprévu dès lors qu'on franchit la porte de sa chambre. En Inde, l'aventure est au coin de la rue !
 

Aujourd'hui, je peux assurément vous dire que j'ai aimé l'Inde. Et avec le recul, j'ai même très envie d'y retourner ! Ce qui n'a pas vraiment été le cas juste après mon retour. J'étais même été heureux d'échapper à ce que je considérais alors comme un entonnoir, cette circulation et chaleur infernales, ce chaos oppressant, le bruit incessant des klaxons … Ma première impression en remettant les pieds à Paris, a été celle de revenir dans un petit village paisible, où l'on pouvait apprécier la nature et ses délices. 
 

Ce qui me manque le plus de l'Inde, après ces 4 mois passés en France, c'est finalement ce qui m'avait le plus fatigué pendant mon séjour là-bas : le fait d'avoir en permanence les sens en alerte. Pour me prémunir d'un danger, pour traquer la bonne photo, pour identifier une odeur agréable et inconnue, pour interagir avec les très sociables et causants indiens … Le tout sans aucune once d'agressivité ! C'est un peu compliqué à expliquer : si là-bas l'environnement du quotidien peut se montrer fort hostile, tout le monde garde son calme. Même si on t'embarque dans une histoire louche, ce sera toujours avec sourire, joie et volupté (et un hochement de tête caractéristique). C'est assez déconcertant. J'admire leur capacité à encaisser sans s'énerver, à relativiser en toute circonstance, leur pacifisme. 

 

Et c'est peut-être ça, en définitif, ce qui me reste de l'Inde. Une capacité nouvelle à relativiser les événements. Au quotidien, c'est une recette pas si simple à mettre en œuvre, car on est vite happé par l'agressivité ambiante. Parfois, je me surprends à m'énerver au volant, et puis, je me souviens la manière indienne de gérer la situation … 

J'en conserve aussi de précieux souvenirs, matérialisés par quelques photos dont je vous propose une petite sélection. Namaste !
 

Album

"Inde du Nord 2014"

« article précédent

1 mois de voyage sur mon vélo

article suivant »

Et ça repart !

commentaires

Gravatar

"Très sympa ton article et très belles photos !
Oui l'agitation de l'Inde me manque parfois aussi ! Là-bas, j'ai appris la patience. Ce n'est pas possible aujourd'hui ? Ok (petit mouvement de tête là encore), je reviendrai demain et on verra. ;)"

Gravatar
Laurent
21 Oct 2014

"L'Inde, c'est pas trop ma tasse de thé ... bon OK, j'suis pas crédible, à moins de me cacher derrière un pseudo. Tu résumes assez bien la chose je trouve, exercice délicat s'il en est!
La 4e photo c'est à Qutab Minar ? C'est marrant, j'ai quasiment la même. Celle un peu après du gars qui bâille en ombre chinoise est splendide, j'adore :-)
Et c'est quoi le programme maintenant du coup. Elle est réparée ta cheville ?"

Gravatar

"Je ne suis jamais allé en Inde mais je sens que je ferais plutôt partie des gens qui apprécient... Il faut que je test :)
En tout cas, tes photos sont superbes !"

Gravatar
Sebaroudeur
21 Oct 2014

"@ Gaêlle : Merci ! Ya un proverbe indien qui résume bien la situation : "En Inde, si tu n'as pas de patience, tu l'apprends. Et puis quand tu en as, et bien tu la perds" ;)
@ Laurent : Démasqué ! Oui la 4e photo est bien du Qtub Minar, tout comme la 3e. Le programme maintenant, c'est à propos de patience, justement. Pour le pied, j'imagine que je ne pourrais plus marcher comme avant. Je vais m'adapter à la situation, le vélo fait parti de la solution. Je prends aussi des cours avec le CNED, j'en ai jusqu'à juin, ce qui me permettra de voir comment évolue la cheville, aussi. J'imagine qu'après juin, je vais reprendre un grand voyage, d'une façon ou d'une autre ;)
@ Pascal : merci pour le gentil message, et oui, c'est un pays à tester. J'ai hâte aussi d'en connaitre bien d'autres ..."

Gravatar
Voyageur Nomade
18 Nov 2014

"Ah l'Inde , je viens justement de lire un magazine de voyage qui en fait la promotion et il est vrai que les images, comme les tiennes donnent envie d'y aller. Mais comme toi avant ton départ tout le monde me dit que c'est très oppressant et que tu l'aimes ou tu la déteste...
Ton propos nuancé aide un peu à faire la part des choses, merci!"

Gravatar
Sebaroudeur
5 Dec 2014

"Merci pour ton commentaire ;) Tu t'apprêtes à y aller ?"

Gravatar
Balinesie.net
9 Dec 2014

"Eh oui, difficile d'échapper au charme de l'Inde, ne serait-ce que pour la sensation de dépaysement total et les sens qui sont sans cesse en alerte. Personnellement, je ne rate jamais d'occasion pour y retourner me ressourcer. "

Gravatar

"J'ai eu exactement le même ressenti ! Très belles tes photos, que je viens tout juste de découvrir, je vais repasser par ici moi :)"

Gravatar
Sebaroudeur
15 Jan 2015

"Merci pour le gentil message. Pour le moment le blog est un peu en stand by mais je prépare un nouveau voyage pour juillet 2014. Affaire à suivre ..."

Gravatar
Maëlle
25 May 2015

"Salut! Je suis aussi allée en Inde, au Rajasthan,l'année dernière en avril-mai 2014 pendant 3 semaines et étant une femme seule, il faut dire que c'était assez mouvementé (j'ai failli me faire voler mes chaussures par un prêtre hindou à Jaipur par exemple)! J'ai eu exactement la même impression que la tienne quand je suis repartie, rentrer chez moi et vite retrouver mon confort et le calme surtout. Et en fait, l'été est arrivé et je pensais constamment à mon voyage. Aujourd'hui, je peux dire que l'Inde m'a énormément changer et que j'ai adoré mais il m'aura fallu un an pour pouvoir l'apprécier à sa juste mesure! Je pense aussi que pour une première fois en Inde il faudrait peut-être ajuster sa destination, l'inde du Sud est certainement plus abordable pour un jeune voyageur que celle du Nord et surtout le Rajasthan, qui est malheureusement pollué par les touristes. A tel point qu'à Jaisalmer, un jeune marchand de vêtements m'a avoué qu'il ne faisait pas les mêmes prix pour les groupes ou les touristes que pour les voyageurs indépendants (et je l'ai vu faire)!"

Gravatar
Sebaroudeur
24 Jun 2015

"Oui c'est le dilemme d'aller dans les endroits très touristiques, le rapport avec les locaux est modifié, mais c'est aussi plus facile pour voyager (ce qui est à considérer dans un pays compliqué comme l'Inde). Aussi, on peut choisir d'aller dans ces mêmes endroits dans les périodes creuses, à ce moment on profite des logements à bas prix, on bénéficie de plus d'espace ... Si on arrive à composer avec les températures trop froides ou trop chaudes de la hors-saison :)

Sinon, oui, on peut dire qu'il y a un second effet kiss cool indien ;) !"

Gravatar
Les Cyclomigrateurs
29 Dec 2015

"On y a passé d'abord 3 semaines dans le Rajasthan, interrompues suite à un accident... de chameau. Une fois les vertèbres "réparées" on a tenu à y revenir pour deux mois, dans le Tamil Nadu et le Kerala. Bilan : C'est un pays fascinant, on a très très envie d'y retourner mais pour une longue durée car il faut du temps pour s'imprégner, observer, s'adapter et finalement apprécier (même si certains aspects demeurent déplaisants). "

Gravatar
Sebaroudeur
29 Dec 2015

"@Cyclomigrateurs : vous y étiez dans le cadre d'un voyage à vélo ?"

commenter la Baroude

nom / pseudo *

email *

site web / lien

site web / lien

écrire un commentaire *

continuer la Baroude ...


Retour en haut