Préambule

"Il meurt lentement celui qui ne voyage pas"

Ça y est, je commence à rentrer dans le dur, dans un mois environ, je lèverai l'ancre, pour mon aventure, ce long périple qui me tient tant à cœur. Cet objectif qui me tient en haleine depuis 3 ans, je suis en passe de le concrétiser. 

Quoi de mieux pour inaugurer ce blog qu'une invitation au voyage et au changement ?

Écrite en vers par le grand Pablo Neruda.
 

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l'habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d'émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu'il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !

Risque-toi aujourd'hui !

Agis tout de suite!

Ne te laisse pas mourir lentement !

Ne te prive pas d'être heureux !

--

Muere lentamente quien no viaja,
quien no lee, quien no escucha música,
quien no halla encanto en si mismo.

Muere lentamente quien destruye su amor propio,
quien no se deja ayudar.

Muere lentamente quien se transforma en esclavo del habito, repitiendo todos los días los mismos senderos,
quien no cambia de rutina,
no se arriesga a vestir un nuevo color
o no conversa con desconocidos.

Muere lentamente quien evita una pasión
Y su remolino de emociones,
Aquellas que rescatan el brillo en los ojos
y los corazones decaidos.

Muere lentamente quien no cambia de vida cuando está insatisfecho con su trabajo o su amor,
Quien no arriesga lo seguro por lo incierto
para ir detrás de un sueño,
quien no se permite al menos una vez en la vida huir de los consejos sensatos…

¡Vive hoy! - ¡Haz hoy!

¡Ariesga hoy!

¡No te dejes morir lentamente!

¡No te olvides de ser feliz!

 
Pablo Neruda

Poème

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas


Il meurt lentement celui qui ne voyage pas
Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l'habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d'émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu'il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !

Risque-toi aujourd'hui !

Agis tout de suite!

Ne te laisse pas mourir lentement !

Ne te prive pas d'être heureux !

--

Muere lentamente quien no viaja,
quien no lee, quien no escucha música,
quien no halla encanto en si mismo.

Muere lentamente quien destruye su amor propio,
quien no se deja ayudar.

Muere lentamente quien se transforma en esclavo del habito, repitiendo todos los días los mismos senderos,
quien no cambia de rutina,
no se arriesga a vestir un nuevo color
o no conversa con desconocidos.

Muere lentamente quien evita una pasión
Y su remolino de emociones,
Aquellas que rescatan el brillo en los ojos
y los corazones decaidos.

Muere lentamente quien no cambia de vida cuando está insatisfecho con su trabajo o su amor,
Quien no arriesga lo seguro por lo incierto
para ir detrás de un sueño,
quien no se permite al menos una vez en la vida huir de los consejos sensatos…

¡Vive hoy! - ¡Haz hoy!

¡Ariesga hoy!

¡No te dejes morir lentamente!

¡No te olvides de ser feliz!


  Pablo Neruda

article suivant »

Quel matériel photo pour un voyage au long cours ?

commentaires

Gravatar

"Ah, Pablo Neruda. L'une de mes plumes préférées; et de loin.

Merci d'avoir fait partager ce sublime poème, qui rejoint parfaitement les mots de René Char, qui sont devenus ma devise :
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront."

Je suis tombée sur ton blog par hasard et compte bien le parcourir plus en détail. Où que te portent tes pas en ce moment, j'espère qu'ils te rendent pleinement heureux et accompli :)"

commenter la Baroude

nom / pseudo *

email *

site web / lien

site web / lien

écrire un commentaire *

continuer la Baroude ...

J557 (730) A la maison, en France
L'homme qui murmurait à l'oreille…
J557 (730) A la maison, en France
J529 Flessingue Hollande (+Belgique)
L'autre pays du vélo
J529 Flessingue Hollande (+Belgique)
J514 Breme Allemagne
Rendez-vous en terre connue
J514 Breme Allemagne
J501 Klaipeda Lituanie (+Lettonie)
L'ours de la baltique
J501 Klaipeda Lituanie (+Lettonie)
J473 Parnu Estonie
La nature estonienne
J473 Parnu Estonie
J456 Helsinki Finlande
La thérapie des chocs
J456 Helsinki Finlande

Retour en haut